like box facebook

lundi 20 mai 2013






"C'est beau mais c'est loin"! Jacques Chirac


Il m'a fallu du temps pour écrire cet article, j'ai maintes fois tenté  de le faire puis  c'était toujours à contre courant  ( un peu comme lorsqu'on est dans son lit et que l'on est perturbé par quelque chose: on se tourne et se retourne puis on finit par s'endormir jusqu'au lendemain). Ce qui  devait être une aventure coup-coeur m'a laissé perplexe ...un peu, beaucoup, je veux parler du Grand Pressigny et son  musée de la Préhistoire.






Je ne cesse de  me dire: mais  qu'est ce qui a bien pu te  pousser à aller là bas ? (soit au passage  un peu plus de 110 km aller-retour).

Il est vrai qu'en tant que résidente,  il est toujours  intéressant de connaître le patrimoine de sa région  ou de ce qu'il en reste mais la vraie raison est que j'ai été bluffée par une  certaine campagne de communication " tape à l'oeil" et haute en couleurs .


     .;                  

Rappelons pour la petite histoire et pour notre culture  que le musée du Grand Pressigny  appartient au Conseil Général comme  7 autres monuments dont le Prieuré St Cosme à la Riche, le musée Balzac à Saché, le musée de Rabelais à Seuilly, le château de Loches, la forteresse royale de Chinon et l'hôtel Gouïn à Tours (on ne peut que s'en féliciter).

Toujours est -il qu' au lendemain de l'inauguration,un dimanche, et sous un soleil de plomb ( eh oui c'est plutôt rare en ce moment), direction Le Grand Pressigny  situé au sud du département, en pleine campagne . Le village du Grand Pressigny  est avant tout l'endroit où il y avait  une exploitation intensive du silex.

Le site du Musée est surprenant, niché sur la hauteur  on y découvre une architecture  décalée avec  un donjon puis une forteresse à côté desquels est venu s'ajouter une bâtiment contemporain, place du musée.




La préhistoire pour de vrai? la fin des idées reçues..... voici ce qui m'avait amené jusqu'à là.

C'était donc la première partie de la visite , qui fut néanmoins très rapide  avec une" reconstitution "  de Lucy, un australopithèque, d'un dinosaure ou d'un habitat en os de mammouths , une première partie un peu sommaire.


La fin des idées reçues:
Lucy, est-elle la première femme connue de l'humanité ? L'homme préhistorique descend-il du singe ? Devait-il lutter pour survivre ? Vivait-il dans les grottes ? Ou encore : ses outils n'étaient-ils faits qu'à base de silex ? Deux silex suffisaient-ils pour faire du feu ? Bref c'était justement là où il aurait fallu  en faire découvrir un peu plus!

Quelques pas plus loin, place à l'exposition  essentielle avec beaucoup de silex!!!

Le sous-sol du Musée du Grand PressignyRez-de-chaussée


En synthèse, cela manquait singulièrement d'animations. Certes, Le musée du Grand Pressigny est un lieu particulièrement dédié aux enfants  ( comme on aime à le dire au sein de la Région) afin de leur permettre  de remettre toutes les idées reçues  à leur place.

Il faisait si beau, qu'on aurait pu bénéficier de ce site exceptionnel  à boire un verre  accompagné de quelques frugalités , mais là encore il n'y avait rien ou presque rien si ce n'était qu'un distributeur de boissons .Bref, ce jour là il n'y avait non seulement  pas grande âme qui y vive  mais  en plus  pas grand mobilier extérieur  si ce n'est qu'une table et une ou deux chaises .On aurait aimé  y passer  un peu plus de temps d'autant plus qu'au village tout était quasiment fermé, vide alors que  le site lui  même offrait une vue contemplative magnifique, de l'espace pour les enfants.

Ma conclusion:  Il est vraiment dommage de laisser autant d'espace autour du donjon sans animations ou autres curiosités ludiques, j'aurais  vraiment aimé être surprise. Certes, notre météo est en berne mais n'oublions pas  que le Grand Pressigny est non seulement pas "la porte à côté" mais qu'en plus, il n'y a pas grand chose à faire aux alentours (sans trop faire de kilomètres). Pensons aux touristes! Le tourisme, en Indre et Loire c'est + 800 M€ de recettes.




Je renvoie donc au site  http://www.samara.fr/ ,  grand parc naturel de la préhistoire que j'ai visité et qui pour moi est la quintessence  de ce que l'on peut attendre  .Gageons que le Conseil Général  puisse s'en inspirer!