like box facebook

dimanche 2 septembre 2012

La forêt des livres ou le woodstock litteraire!







C'était dimanche dernier, l'endroit où visiblement il fallait être : Chanceaux -près- Loches, un petit village atypique de 150 habitants, pour célébrer la 17 édition de la forêt des livres  appelée aussi par les américains, le Woodstock littéraire.


Ce si petit village atypique accueillait pour l'occasion près de 60 000 personnes, pour 200 auteurs ( il ne fallait certes pas être agoraphobe )! La forêt des livres et devenue" l'avant première de la rentrée littéraire" et décerne ainsi les prix  : les lauriers verts de la forêt des livres, au pays de Rabelais, Ronsard et Balzac.






L'événement prend sons sens  le matin,  un" brunch  de la pensée cartésienne" via un colloque qui réunit un  certain nombre de têtes pensantes et dont le but est de débattre sur ce que la culture  peut nous apporter de positif malgré une crise anxiogène, le tout dans un décor en hommage à Victor Hugo. On célébrait les 210 ans de sa naissance et les 150 ans des misérables.



C'est Jean Claude Narcy qui distribuera  les cartes de la parole ( on conviendra que Michel Rocard aurait pu avoir le "laurier" du discours le plus long ) autour de 3 tables rondes où économistes dont Philippe Dessertine - professeur à Nanterre , journalistes  dont François de Closets ,  hommes politiques dont Michel Rocard , homme d'église représenté par l'Abbé de la Morandais, comique en la personne de Smaïn, l'ONF (organisation nationale de la Forêt) disserteront certains plus habilement que d'autres sur le sujet.



Chacun son tour, chaque intervenant donnera son avis sur la question s'appuyant ainsi sur des réalités économiques, on nous expliquera ainsi qu'il faudra changer nos comportements, s'adapter aux nouvelles technologies ( Gonzague St Bris défendra l'existence de l'internet " c'est grâce  à l'internet que tout le monde peut écrire, le numérique accompagne le papier")  tendre plus vers la philanthropie ( La fondation Kronembourg finance et accompagne chaque année  des projets dans le domaine de la culture, la nature et la solidarité).
 

C'est Smaïn qui donnera le couperet final avec cette pensée positive où malgré la crise, il faut faire confiance à la vie:  " Riez  de la vie, comme la vie se rit de vous"!

Il est tout juste temps d'aller déjeuner, de profiter du magnifique parc et d'une pause musicale  "angélique".

Le lancement officiel de cette 17 ème édition de la forêt des livres  sera   donné par Gonzague St Bris puis Jean Marie Rouart (académicien), Marisol Touraine, le Maire de Loches et les membres du Conseil Général.

Le "Go" étant donné, chacun des auteurs devra aller rejoindre son stand (classé par ordre alphabétique) et les visiteurs pourront ainsi aller à la rencontre de leur idole, acheter et/ou faire dédicacer leur livre . Car ne nous le cachons pas ! Qu'est ce qui fait venir autant de personnes? Ce sont avant tout ces icônes médiatiques: acteurs, chroniqueurs, journalistes qui viennent le temps d'une journée défendre leur livre . Bien sûr, il y a des gens connus et des moins connus mais ce qui importe c'est que chacun y trouve son compte ! 


 Au fil des stands, de nombreuses personnalités  et certains emplacements ne désemplissaient pas  comme celui de Richard Borhinger, un tantinet bougon:
Non loin de lui, l'un des frères Bogdanov ( Igor) a connu lui aussi un joli succès ou bien Clémentine Célarié, Tristane Banon. C'est comme cela, à la Forêt des livres, il y a ceux qui viennent pour mieux connaître un artiste et ceux qui sont piqués par la curiosité et qui souhaitent approcher les personnalités du petit écran ou du moment. Mais gageons que c'est aussi une façon désinhibée pour l'auteur de vendre son livre.

                                     


D'autres également avaient le vent en poupe  comme Lorànt Deutsch avec son livre "Métronome" qui continue à connaître un réel succès malgré les critiques acerbes des historiens

 Et puis il y a ces rencontres  sympathiques, chaleureuses avec  les représentants de "Télématin" comme Sarah Doraghi entre autres, venue  pour couvrir l'événement mais aussi pour vendre son livre  miniature "Là, tu dépasses les borgnes" et autres expressions détournées.

Bien évidemment la liste des personnalités serait longue, il y  en avait pléthore! En ce qui me concerne, je rendrai hommage (avec une de mes amies: Virginie) à celui qui est à l'origine de cet événement "populaire", l'enfant du pays: Monsieur Gonzague St Bris!


Gonzague Saint Bris  -